Montreuillon
Logo Montreuillon
Logo Pnrm
Logo Academie du Morvan
Montreuillon
Le Morvan au cœur de l'Europe
Accueil

 

Les acteurs économiques

La boulangerie de Montreuillon

 

Christèle et Pascal, un couple bien sympathique !


 

Dans les temps anciens il était de tradition en Morvan d'accueillir l'étranger quel qu'il soit, avec la seule contrainte de confier ses allumettes à la maîtresse de maison s'il devait dormir dans la grange !

Mais le nouveau venu avait quant à lui le devoir implicite de dire qui il était, d'où il venait, si des événements se déroulaient dans la région et s'il allait jusqu'à expliquer ce qu'il avait l'intention de faire dans les parages, ce n'en était que mieux.

Christèle et Pascal se sont très simplement prêtés à cette tradition.

Cartes de visite

Pascal

Pascal est originaire d'Orléans. Il a de la famille dans la région de Corbigny et un grand-père né à "Les Bordes" près de Guipy.

Il était boulanger de vocation et de métier. Après un parcours classique, pré-appentissage à 14 ans, apprentissage et CAP en Boulangerie, spécialisation et CAP en pâtisserie d'où il sortit fort bien classé. Il fit son service militaire et à son retour se vit confier à 20 ans la tâche de monter les rayons de "Boulangerie-croissanterie" de 3 grandes surfaces qui deviendront les magasins "Carrefour".

Trois ans plus tard il se mettait à son compte dans une petite bourgade de 800 habitants et après 5 ans il s'installait en ville où ses affaires prospérèrent, allant jusqu'à employer 7 compagnons. Tout allait bien quand à la suite d'un divorce il dut vendre son affaire et se retrouva sans le sou.

Mais l'homme était coriace et il avait du tempérament, il changea de métier, devint conducteur d'engins, chargeuses et pelles (1,2 et 4 pour les connaisseurs) et il passa son permis super-lourd pour pouvoir déplacer les engins sur et entre les chantiers. Et puis l'appel de nouveaux horizons, il changea d'entreprise et devint chauffeur-routier pendant 10 ans, un rythme de travail infernal, 600 km par jour départ 5h et retour quand la nuit était bien avancée ...

Pourtant le destin l'attendait "on the road again" comme le dit la chanson ; de nouveau sur la route il rencontra au volant d'un énorme camion, une petite femme de caractère qui ne le laissa pas indifférent : Christèle !

Christèle

Les parents de Christèle possédaient une ferme dans la région d'Orléans et comme beaucoup d'enfants d'agriculteurs elle adorait les aider à vendre sur les marchés les produits de leur exploitation.

Elle était attirée par les métiers de la nature. Elle prépara et passa avec succès son CAP en "parcs-jardins-espaces verts et terrains de sport". Pendant 8 ans, elle travailla à l'entretien des golfs pour une entreprise japonaise et découvrit au passage le travail "à l'asiatique" (travail, travail, encore travail, ... et un salaire donné au lance-pierre !).

Alors elle se fit embaucher à l'usine voisine, mais la chaine ce n'était pas "son truc", il lui fallait bouger. Après réflexion et de longues discussions avec les livreurs qui venaient de toute la France, elle sauta le pas : elle démissionna et passa ses permis 13 tones, 26 tonnes ... super-lourd pour se lancer dans la carrière de chauffeur-routier en régional et national.

La suite est connue car le destin l'attendait aussi "on the road again" ....

Boulanger en famille à Montreuillon

Ils avaient quelques économies, ils décidèrent alors, de faire cesser cette existence de vagabonds de la route, de reprendre le vrai métier de Pascal et de l'exercer en vivant en famille dans un endroit sympathique loin des usines, des chantiers et de la pollution.

Il restait à trouver le point de chute en question ! Pascal avait eu l'occasion de "charger" à Picampoix. Il prospectait vers jussy quand il rencontra son oncle François qui travaillait avec Jean-Michel Marchand et qui lui parla de ce Fonds de boulangerie à reprendre à Montreuillon. Il appela le Maire, pris contact avec Fred, l'ancien boulanger qui l'accueillit très gentiment et lui fit visiter les lieux.

Quand il fut dans le fournil, l'environnement, les odeurs, …, il sut que c'était bien ça qu'il devait faire, redevenir boulanger. Intuitivement Christèle le comprit immédiatement en le voyant heureux et comme elle même était déja conquise par la forêt, la rivière et le village, la décision fut prise !

Alors ce furent les démarches administratives à la française, 1, 2, 3, plus de 4 mois pour que tout soit en règle. Heureusement, tous s'y sont mis, Bernard M. Serge M., Fred Q. et d'autres pour lui montrer les tournées, lui présenter les meuniers et les divers contacts à connaître. Pendant ce temps, ce couple actif n'a pas perdu de temps : remise à neuf des locaux, du matériel, tests du système pour être prêt quand tout serait réglé.

Voici donc une famille recomposée avec 3 enfants : 2 garçons, l'un de 22 ans géomètre à Tours, l'autre de 21 ans informaticien (auto-entrepreneur) qui a déja un contrat sur Chateau−Chinon et enfin une petite fille de 9 ans en CM1 au regroupement scolaire de Montreuillon-Epiry-Sardy. Encouragés par la gentillesse des habitants qu'ils ont rencontrés, ils se sentent déjà bien sur les bords de l'Yonne.

Comment vont ils s'organiser ? C'est Christèle qui fera les tournée. Conduire une camionette par tous temps ne lui fait pas peur étant donné son expérience de la route. Les contacts avec le milieu rural et la clientèle des fermes, des hameaux et villages alentour lui rapelleront ses jeunes années avec ses parents ce qui n'est pas pour lui déplaire. Lui sera au fournil et à la boutique où il proposera en particulier du pain sur poolish1 (l'un des meilleurs que l'on sache faire en France), de la pâtisserie, de l'épicerie et à terme un service traiteur avec des spécialités qu'il est impatient de faire découvrir. Rester sur place lui permettra de remettre éventuellement une fournée supplémentaire pour que des clients imprévus ne quittent pas la boulangerie les mains vides.

Et s'il faut tout révéler de leurs secrets, Pascal est un fervent de pêche et vivre à coté d'un parcours de 1re catégorie où la Truite et l'Ombre se reproduisent naturellement sans apport d'élevage, le séduit fortement ! Christèle est une passionnée de jardinage, de fleurs et de nature. Qui peut penser qu'ils ne font pas partie déja de la communauté de Montreuillon ?

 

Notes

  1. "poolish : technique ancienne et complètement naturelle importée de Pologne en 1840 et vulgarisée en France au début du xxe siècle. Il s'agit de levain liquide (eau et farine 50/50) qui doit etre fréquemment rajeuni (la première fois pendant 3 jours). La poolish donne de la force à la pâte, améliore les arômes du pain, le coup de lame, l'alvéolage de la mie et la conservation du pain. Ce type de levain a été boudé en France, sans doute parce que le travail du boulanger en était compliqué, mais actuellement il bénéficie d'un regain d'intérêt probablement parce que le consommateur recherche de plus en plus la qualité !

 

 

Accueil