Montreuillon
Logo Montreuillon
Logo Pnrm
Logo Academie du Morvan
Montreuillon
Le Morvan au cœur de l'Europe
Louis Joly<br />un bricoleur génial
Louis Joly
un bricoleur génial
Accueil

 

Culture et traditions

Conservation du patrimoine

Le coin des passionnés

Un bricoleur génial, Louis Joly (1890 - 1963)


 

La scie maintenant chez M. Bouard
La scie maintenant chez M. Bouard

La scie du père Joly

Louis Joly est né à Montreuillon le 20 février 1890. Il épousa le 8 novembre 1916 Emilie Robert, elle-même née à Montreuillon, alors qu'il étail encore mobilisé au 14eme génie. Ils eurent une fille qui décéda à l'âge de 12 ans.

Il construisit de toute pièce sa maison à la Roche-Ménard à l'emplacement où réside aujourd'hui la famille Houssin.

Emilie élait postière dans le village, Louis était ce que l'on pourrait appeler aujourd'hui un artisan multiservice. Il était ingénieux et surtout adroit de ses mains. ll touchait à tout, à l'électricité, la menuiserie, il était sabotier aussi comme beaucoup à celte époque, il réparait également réveils et carillons et sciait du bois pour la communauté.

Dans les années 1945, après la guerre, les traces du conflit et l'âge venant, il eut une idée de génie pour économiser sa peine, il se lança dans une drôle d'aventure !

 

Emilie et Louis Joly
Emilie et Louis Joly

 

A La-Roche-Ménard<br />Souvenirs, souvenirs ...
A La-Roche-Ménard
Souvenirs, souvenirs ...

La création d'un banc de scie motorisé

Bien sûr, à l'époque, il n'existait pas de plans ou de notices, les choses se faisaient de manière empirique. C'est avec son ami M. Paradis (garagiste) qu'ils entreprirent la construction. Les pièces ont été soit récupérées, soit fabriquées sur place, certaines fondues à la forge de F. Gaulon.

Cette scie se constituait d'un châssis avec 3 roues dont 1 directrice, d'un moteur à essence Connor, refroidi par une cuve à eau, d'une crémaillère pour la direction, d'un banc de scie à l'arrière et d'un système de courroies inversées qui permettait soit de faire avancer la machine, soit d'actionner la scie.

Ce ne fut pas facile mais après quelques mois de labeur acharné, la bête était opérationnelle. La scie commença donc à sillonner Montreuillon et ses environs. Rapidemenl, il fut constaté quelques soucis techniques, la crémaillére était montée à l'envers si bien qu'il fallait tourner le volant à gauche pour aller à droite et vice et versa. Mais qu'importe ce léger détail, il fallait couper le bois et on ne prit pas le temps de réparer, après tout, c'était simplement une question d'habitude.

Un autre petit problème fut vite découvert, le moteur n'était pas assez puissant pour monter les côtes, mais qu'importe, on rajouta un timon et il suffisait d'atteler des chevaux ou des bœufs pour tracter.

Nos anciens se souviennent bien de cette scie, elle a rendu d'énormes services pendant des années ...!

Louis décéda en 1963 mais la scie lui survécut, elle fut revendue à M. Gerlac qui fit quelques modifications, entre autre la direction et elle continua sa vie pendant de nombreuses années. Au décés de M. Gerlac, elle fut rachetée par M. Bouard, elle subit encore une rénovation, le moteur fut changé et miraculeusement, elle fonctionne encore aujourd'hui mais uniquement en mode scie.

Nos ainés ne connaissaient pas l'obsolescence programmée !

Nous n'avons pas retrouvé de photos de cette scie dans son état d'origine mais elle subsiste pour beaucoup d'entre nous dans nos souvenirs.

Alain Robert et Jocelyne Houssin - décembre 2013

 

Accueil