Montreuillon
Logo Montreuillon
Logo Pnrm
Logo Academie du Morvan
Montreuillon
Le Morvan au cœur de l'Europe

 

 

Les aqueducs de Montreuillon

En 1841 la Compagnie des 4 canaux2 inaugurait le Canal du nivernais dans sa version ultime : une véritable voie d'eau navigable qui franchissait la ligne de partage des eaux5 et reliait le bassin versant1 de la Loire à celui de la Seine.

Pourtant les ingénieurs se sont alors rendu compte que les étangs de Vaux et Blaye ne pouvaient pas assurer un niveau d'eau suffisant en période d'étiage4 des cours d'eau morvandiaux. Ils entreprirent ainsi la construction d'une rigole de 28 km qui devait prélever l'eau de l'Yonne pour alimenter le bief de partage de Blaye−La Collancelle.

Pour cela des ouvrages d'art furent construits sur la commune de Montreuillon en particulier par l'Ingénieur Foureau. Depuis 170 ans tout en assurant leur fonction de transport de l'eau, ces aqueducs donnent de la valeur aux sites en attirant les touristes et si chacun d'eux avaient mis 1 Euro dans une boite pour chaque photo prise, la commune n'aurait aucun soucis financier à se faire !

Sur la commune de Montreuillon il existe 3 de ces ponts qui permettent à la rigole de poursuivre son cours jusqu'à Port-Brûlé. En partant de la prise d'eau actuelle au lac de compensation de Pannecière (PK7 0) :

L'aqueduc de Marigny

(PK 4) Ce bel aqueduc fut construit en 1843 avec des dimensions plus modestes mais dans le même style que le"grand pont" de Montreuillon. Il permet à la rigole de traverser le ruisseau des "Ruère" qui rejoint l'Yonne quelques centaines de mètres plus bas.

Il comporte 13 arches, une hauteur de 15 m, une longueur de 92 m pour une largeur de 4 m

L'aqueduc d'Oussy

(PK 5) Il fut construit en 1935 pour simplifier le tracé de la rigole à Oussy (voir carte). De construction plus simple que les deux autres aqueducs, il permet aux 3 ruisseaux (Les Nasses, Les Coupes, les Montcrantins) et aux nombreux rus qui descendent par les 3 vallées qui conduisent à Oussy, de ne plus croiser le cours actuel de la rigole. Tous se rejoignent dans le ruisseaux "Les Joncs" qui passe maintenant sous l'aqueduc et se jette dans l'Yonne au niveau de la passerelle des "Chaumes" au lieu-dit "le port"8

L'aqueduc dit le "grand pont" de Montreuillon,

(PK 12) Il permit dès 1843 à la rigole d'Yonne de franchir la vallée de l'Yonne et les finitions furent rapidement achevées en 1844.

Un bien bel ouvrage en pierres de taille construit par l'ingénieur Foureau. Il comporte 13 arches de 8 m de large, s'élève à 33 m pour 152 m de longueur. Sur l'arche située près de l'Yonne, il est encore possible de lire aujourd'hui les marques de 2 crues importantes pour Montreuillon : 1866 et 1910.

C'est un point de repère pour les aviateurs, pour les piqueux de loups (!), pour les gamins qui font des bêtises (!) mais surtout pour les randonneurs de tout âge, sportifs et promeneurs de l'aube au crépuscule. La route médiévale, à "La Roche Ménard" (PK 9) permet d'accéder facilement au chemin qui longe la rigole : hiver comme été c'est un circuit paisible de sérénité dont on ne se lasse pas !

 

Sur l'aqueduc d'Oussy
Sur l'aqueduc d'Oussy
 L'aqueduc de Marigny
L'aqueduc de Marigny
L'aqueduc de Montreuillon<br />avant la mise en eau
L'aqueduc de Montreuillon
avant la mise en eau
Sur l'aqueduc de Montreuillon
Sur l'aqueduc de Montreuillon

 

Une superbe promenade entre La Roche Ménard et 'le grand pont'
Une superbe promenade entre La Roche Ménard et 'le grand pont'
Entre Oussy et La Roche Ménard
Entre Oussy et La Roche Ménard
La rigole en amont du 'grand pont'
La rigole en amont du 'grand pont'
La rigole à Montreuillon<br />on ne s'en lasse pas !
La rigole à Montreuillon
on ne s'en lasse pas !

 

Michel Partiot et Christian Louvrier - 26.1.2015

Bibliographie

Notes

  1. Bassin versant : aire où se rassemblent les eaux qui se déversent dans un même exutoire (rivière, fleuve, mer).
  2. Compagnie des 4 canaux : société crée en 1821 sous Louis XVIII ; il s'agit d'un consortium de banquiers parisiens spécialisé dans la construction de canaux dans le centre et l'Ouest de la France
  3. Courue : (Littré) Espace de temps pendant lequel on laisse l'eau couler hors des étangs ou réservoirs dans le ruisseau qui sert à flotter le bois
  4. Étiage : abaissement exceptionel du niveau de l'eau; sinon la période où le niveau de l'eau est habituellement le plus bas correspond aux "basses eaux". L'étiage est aussi parfois définit comme le point le plus bas du niveau de l'eau.
  5. Ligne de partage des eaux : limite entre plusieurs bassins versants
  6. Pannessière : nom du pont qui existait avant la construction du barrage. Aujourd'hui, l'orthographe Pannecière est retenue
  7. PK : point kilométrique repéré à partir d'un point zéro
  8. Ports de flottage : lors du flottage, le bois était acheminé depuis la coupe jusqu'à l'Yonne par les ruisseaux et stocké le long de la rivière en attendant "le grand flot" qui l'acheminerait sur Clamecy. Le plus important "port" de l'Yonne en Haut-Morvan a longtemps été celui d'Arringuette situé à quelques kilomètres de Montreuillon

 

Accueil