Montreuillon
Logo Montreuillon
Logo Pnrm
Logo Academie du Morvan
Montreuillon
Le Morvan au cœur de l'Europe
Accueil

 

Histoire

Personnages

Véronique Barré, sculptrice

Véronique Barré - une artiste qui joue avec la matière et la lumière


"Il résulte des conditions barbares dans lesquelles la sculpture est enfermée, qu'elle réclame, en même temps qu'une exécution très parfaite, une spiritualité très élevée."
Charles Baudelaire, Curiosités esthétiques (1868).

 

Une sculptrice venue du Nord

Originaire des Ardennes, elle naquit à Charleville-Mézière. Elle y vécut toute son enfance et très tôt elle se passionna pour le dessin, la peinture, l'art en général.

En 1981 elle devint institutrice. Dans sa classe, elle transmettait son enthousiasme aux tout petits et utilisait beaucoup le papier, comme support de leurs dessins et de leurs peintures, mais aussi comme matériau pour leurs collages, leurs pliages et les objets en papier-mâché1, autant d'oeuvres d'art qu'ils étaient fiers d'afficher sur les murs de la classe !

A la suite d'une grave maladie, elle mit à profit sa longue convalescence pour apprendre la théorie et la pratique du dessin professionnel dans des livres et surtout grâce aux enseignements et conseils d'amis artistes.

Petit à petit, elle évolua vers la sculpture, la taille de la pierre, tout en étant envoûtée par la ferronnerie d'art. Mais surtout, son style se précisait : volutes, feuilles d'acanthe, etc.

Pourtant, elle rencontrait une difficulté pratique : elle n'avait pas une carrure de déménageur et habitait un 4e étage, sous les toits. Il n'était donc pas évident de transporter des blocs de pierre, quant à installer une forge, tout en gardant la sympathie des voisins ... ! Elle eut donc l'idée de travailler le papier, une matière qu'elle aimait bien et qu'elle avait utilisé sous toutes ses formes avec ses petits élèves.

Le papier-mâché1 ne lui permettait pas de traduire ce qu'elle voulait. Aussi elle inventa une technique originale, qui l'amenait à exprimer vraiment son ressenti en communion avec le matériau et l'éclairage : la sculpture de haut-reliefs2 en papier (Processus créatif   (50 Ko) )

Elle restait institutrice, ce métier qu'elle avait choisi et cet échange si riche avec les enfants. Mais simultanément, d'oeuvre en oeuvre, d'années en années, ce fut la participation à des collectifs d'artistes, des expositions (Reims, Sedan, Paris, Bruxelles, Rome), ce fut la vente de sculptures ..., ce fut des distinctions en France et en Belgique (2011 : Prix "Coup de coeur" Journaux "l'Union" et "l'Ardennais" et en 2014 : 1er prix au Salon d'Art Contemporain de Libramont - Belgique) (Parcours artistique   (32 Ko) )

 => En savoir plus sur l'artiste  …

Le Morvan, Montreuillon, ... une autre vie

Elle avait été séduite par le Morvan en rendant visite à son frère qui habitait Mont-et-Marré à côté de Châtillon-en-Bazois. Elle l'a fait connaître à Eric son compagnon, instituteur comme elle, et chacun le sait, "Ce que femme veut, Dieu le veut"5 . Ils n'avaient plus de charge d'enfants, ils décidèrent de quitter le Nord besogneux pour un endroit paisible ou ils prendraient leur retraite quand le moment serait venu : ils tombèrent amoureux de Montreuillon et ils s'y installèrent en 2015 !

Depuis, ils aménagent leur nid tout en travaillant à l'Education nationale. Cette année Eric a pris sa retraite ce qui accélère les travaux de rénovation et bientôt Véronique qui aura son atelier pourra se consacrer entièrement à son activité artistique.

Car bien entendu, n'est pas paresseux qui le veut et la finalité est de donner une nouvelle dimension à leur histoire commune. Véronique a déjà fait des expositions à Lormes, à Châtillon-en-Bazois et à Montreuillon et 2018 devrait être aussi riche : Saint-Honoré-les-bains, Brassy, Onlay (voir son agenda).

Elle fait partie maintenant du collectif Morvan Artistique initié par Max Timmerman en 2008 et qui réunit des artistes installés dans le Morvan de disciplines et d'origines les plus diverses (dessinateurs, peintres, sculpteurs, photographie, gravure, vitrail) et qui se retrouvent pour organiser des expositions et échanger leurs idées et rencontrer le public du Morvan.

Montreuillon avait accueilli des artistes, mais elle est la première sculptrice et c'est une fierté pour le village. Tous lui souhaitent maintenant le plus grand succès.

 

 => Pour contacter Véronique Barré  …
V. Barré Javanaise n°7
Javanaise n°7
V. Barré sculture 2
Récréations végétales
V. Barré Javanaise n°1
Javanaise n°1
V. Barré Impression n°11
Impression n°11

Michel Partiot Académie du Morvan - juin 2018

 

Notes

  1. Papier-mâché : il s'agit de réaliser une pâte en détrempant et en faisant bouillir des morceaux de papier et d'y adjoindre ensuite de la colle et de l'huile de lin. Ce matériau peut alors être modelé et durcit après un long séchage permettait au xixe siècle, avant l'invention du plastique de faire des objets utilitaires. En 1960, Jean Dubuffet (1901-1985) utilisa cette matière pour créer des oeuvres sculptées.
  2. Haut-relief : relief dont les parties principales offrent un volume en saillie compris entre la moitié et les trois quarts du volume réel de l'objet.
  3. Bas-relief : relief dont les parties principales offrent un faible volume en saillie inférieur la moitié du volume réel de l'objet.
  4. Demi-relief : relief dont les parties principales offrent un volume en saillie égal à la moitié du volume réel de l'objet.
  5. Ce que femme veut ... : "... Dieu le veut ". En fait il existe des suites plus humoristique : en Picardie : "Ce que femme veut, Dieu en tremble !" ou cette autre qui nous vient du XIXe siècle : " ... mais si Dieu ne le veut pas, le Diable du moins y aide".

 

Accueil