Montreuillon
Montreuillon, un village millénaire au cœur de l'Europe
Logo Montreuillon

 

Accueil

 

Écologie

Dérèglement climatique

I - L'effet de serre

Un phénomène thermodynamique connu : l'effet de serre


 

Bouton fermer

Sommaire - Les crues de l'Yonne


Montreuillon, d'une inondation à l'autre
Une situation géographique particulière
Le haut-Morvan granitique
L'Yonne
Au carrefour de 3 bassins-versants
Au confluent : le projet de "La Bassée"

Des complexes pluvieux d'origine diverses
Systèmes simples
Des pluies océaniques venant de l'Ouest
Des épisodes cévenols venant du sud
Les "retours d'Est" nordiques
Les systèmes dépressionnaires mixtes
Épisode cévenol + dépres. Océaniques
Retours d'Est + dépres. océaniques

La dynamique des crues
Un système multicritère
La nature géologique des sols
La pente
Le parcours des cours d'eau
Une modélisation difficile
Les outils de contrôle des inondations

 

Grandes crues de l'Yonne avant le xxe siècle
Crues de l'Yonne avant le xiie siècle
Crues de l'Yonne entre xiie et xvie siècle
La crue de juin 1613
Crues de l'Yonne entre xviie et xviiie siècle
La crue du 13 mai 1779
Crues du xixe siècle
La crue du 4-5-6 mai 1836
Les crues de 1846 et mai 1856
La crue du 26 septembre 1866

Crues remarquables de l'Yonne au xxe siècle
La crue de janvier 1910
Dernière grande crue de l'Yonne à Montreuillon
Le barrage de Pannecière-Chaumard
Les autres crues remarquables du 20e siècle
La crue du 30 mai au 5 juin 2016

Remerciements
Bibliographie
Documentation numérique
Notes
En savoir plus sur le thème

 

Encarts
L'Yonne
La caldeira de Montreuillon
Principaux affluents de l'Yonne
Mouille morvandelle
Remarques sur le projet de La Bassée
Le Petit Age Glaciaire-PAG
Le Zouave du pont de l'Alma
Influence écologique des crues
Courbes d'exploitation de Pannecière
La fin du PAG
Les inondations remarquables du xxe siècle
Fonctionnement du barrage de Pannecière

Cartes
Les 3 beaux-frères
Partage des eaux
Systèmes dépressionnaires
Carte de l'inondation de 1866 à Montreuillon
géologie et dynamique des crues
Barrages dans le bassin de l'Yonne
Bouton fermer

    Glossaire : vocabulaire du changement climatique

  • BECSC : bioénergie avec captage et stockage du CO2
  • CF3-SF5 : pentafluorure de soufre trifluorométhyle (halocarbure)
  • CF4 : tétrafluorure de carbone (halocarbure)
  • CFC : chlorofluorocarbure (halocarbure)
  • CO2 : dioxyde de carbone - gaz carbonique
  • CSC : captage et stockage du CO2
  • EnR : énergies renouvelable
  • GES : gaz à effet de serre
  • GtéquCO2 : gigatonnes équivalent CO2
  • GIEC-IPCC : Groupe Intergouvernemental d’Experts sur l’Evolution du Climat
  • HFC : hydrofluorocarbure (halocarbure)
  • HCFC-22 : fréon - hydrofluorocarbure (halocarbure)
  • IPCC : Intergovernmental Panel on Climate Change (en francais GIEC)
  • IR : rayonnement infra-rouge
  • N2O : protoxyde d'azote ou oxyde nitreux
  • NH4 : méthane
  • O3 : ozone
  • PFC : perfluocarbures
  • PNUE : Programme des Nations Unies pour l'environnement
  • PRG : Potentiel de réchauffement global (GWP en anglais)
  • PRG100 : Potentiel de réchauffement global dans 100 ans
  • SACO : substances qui appauvrissent la couche d'ozone
  • SF6 : hexafluorure de soufre (halocarbure)
  • UV : rayonnement ultra-violet
Bouton fermer

Christian Epin

Né à Paris en 1954, Christian Epin, Docteur en Histoire moderne et contemporaine est un amoureux du Morvan. Il est propriétaire d'une résidence à Montreuillon.

Il a en 1989 écrit un livre intitulé "Montreuillon, la durée et l'instant"- Edition Parimage, constituant l'Histoire très complète de ce village.

Ses recherches, en particulier celles ayant abouti à la localisation de la bataille de 1475 permettent de rapprocher de la réalité certains aspects légendaires d'une tradition orale ancestrale.

Aujourd'hui Secrétaire général de l'Académie du Morvan il prépare une biographie sur le Duc de Praslin (1712-1785) Chatelain de Chassy (commune de Montreuillon) et Ministre de Louis XVI.

 

glossaire du changement climatique

 

EN COURS DE CONSTRUCTION

 

xxxxxxx

yyyyyyy

Pourquoi parler de l'effet de serre et de transition énergétique à Montreuillon ?

  • parce que les changements climatiques se font déja resentir dans le Morvan (canicules et pluies abondantes), que sans le barrage de Pannecière, le village serait innondé chaque année et que cela ne concerne pas uniquement les scientifiques et les décideurs politiques. Il n'a pas été construit pour supporter de telles variations.
  • parce que tous n'ont pas compris que le tri et le recyclage permettait de limiter la consommation des énergies fossiles donc l'émission des gaz à effet de serre (GES)dans l'atmosphère
  • parce que l'élevage est le principal responsable de l'apport d'ammoniaque, les déjections animales et l'agriculture de N2O mais l'agroécologie est parfaitement ignorée et la règle du "chacun pour soi" demeure
  • parce que le remplacement des forêts de feuillus par des cultures pures de conifères réduit l'albédo des terres forestières ce qui augmente le réchauffement du sol
  • parce que ce n'est pas par hasard que le scolyte a tué en Morvan une grande partie des epicea et si le Hêtre est menacé. Une plante qui souffre d'un excés d'eau ou de sécheresse ne se défend plus contre les champignons ou les insectes nuisibles
  • etc.

Enfin, mais est ce une consolation, ce village n'est pas le seul dans ce cas !

1- L'effet de serre naturel et anthropique
1- L'effet de serre naturel et anthropique

 

L'effet de serre

Effet de serre naturel

Traditionellement, l'effet de serre est ainsi expliqué : les rayons du soleil traversent les vitres transparentes pour eux. Ils chauffent la serre et le sol réfléchit des rayons infra-rouge de longueur d'onde plus longue qui ne peuvent pas traverser le verre dans l'autre sens.

La chaleur reste donc dans le dispositif et augmente à chaque fois qu'il y a du soleil. Aussi, les jardiniers doivent surveiller la température et éventuellement laisser circuler l'air pour faire refroidir le dispositif.

C'est du moins ce que supposait Joseph Fourier en 1824 qui s'appuyait sur une expérience d'Horace Benedict de Saussure. Ce dernier employait un appareillage ressemblant à une serre horticole, d'où le nom "effet de serre".

En fait il existe aussi un effet de confinement qui s'ajoute au phénomène et qui est le seul à intervenir dans les serre recouvertes de film en plastique, de polyéthylène ou de polycarbonate (J-L Dufresne, 2020).

Au niveau de la terre, le phénomène est plus complexe mais le principe reste le même. Le soleil émet toute une gamme de rayons allant des ultra-violet à l'infra-rouge :

  • Les rayons ultra-violet du soleil sont arrêtés par la couche d'ozone dans l'atmosphère
  • 30% des rayons infra-rouges sont réfléchit sur les hautes couches de l'atmosphère, le reste atteint le sol.
  • la terre se réchauffe et émet à son tour du rayonnement IR de longueur d'onde plus longue que ceux émis par le soleil.
  • ces IR réfléchit sont absorbés par les gaz à effet de serre (GES), ils chauffent l'atmosphere et sont renvoyés vers le sol et vers l'espace.
  • Le principal GES est la vapeur d'eau responsable de 60% des rayons piégés, 26% le sont par le CO2, les 14% restant étant l'Ozone (O3) le Méthane (CH4) et le protoxyde d'azote (N20)
  • La température de la terre qui sans l'effet de serre serait de -18° augmente jusqu'à 15°, rendant la vie possible.

 

Effet de serre additionel ou anthropique

La couche d'ozone

A la fin des années 1980, les chercheurs ont observé des perturbations inquiétante de la couche d'ozone qui protège la vie sur terre des rayons UV émis par le soleil.

Les composés chlorofluorocarbonnés utilisés dans les systèmes de climatisation et les aérosols ont été identifiés.

En 1987, la - Convention de Vienne suivie du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone (SACO)  (676 Ko) furent signé par 27 pays et l'Union Européenne et ce nombre fut porté à 197 en 2019.

Ces substances (CFC) furent interdites et remplacées par d'autres moins néfastes (HFC) pour la couche d'ozone. Autour de l'an 2000 il fut constaté que l'apauvrissement de la couche d'ozone avait cessée et sa restauration était engagée.

Cet exemple montre qu'une mobilisation des Etats sur une question écologique peut être fructueuse si tous sont conscients de son intérêt

Il convient cependant de tempérer l'enthousiasme né de ces résultats car les gaz choisi en remplacement des CFC sont par ailleurs de puissants agents à effet de serre !

 

Les gaz à effet de serre (GES)

Ce n'est pas l'atmosphère qui est chauffé directement par les radiations infra-rouge, ce sont les molécules de gaz à effet de serres (GES) qui les absorbent se réchauffent et redistribuent la chaleur dans l'atmosphère. Ainsi plus il y a de molécules absorbantes, plus l'atmosphère se réchauffe.

Plus d'une quarantaine de GES a été recensé par le GIEC. Les principaux GES émis par l'activité humaine sont :

  • H2O - la vapeur d'eau participe à 75 % de l'effet de serre
  • CO2 - le dioxyde de carbone (combustion des énergies fossiles, transport, industries, agro-alimentaire, habitat, agriculture, etc.)
  • NH4O - le méthane (élevage, rizières, décharges)
  • O3 - ozone
  • N2O - protoxyde d'azote (activités agricoles, combustion de la biomasse, et des produits nitrés)
  • HFC - les hydrofluorocarbures (réfrigération, aérosols, mousse isolante)
  • PFC - les perfluorocarbures (réfrigération, aérosols, mousse isolante)
  • SF6 - l'hexafluorure de soufre (industrie des semi-conducteurs

Ainsi, le CO2 reste 1 siècle dans l'atmosphere, le CH4 retient 20 fois plus les IR que le CO2 et reste 12 ans, le N2O retient 300 fois plus d'IR que le CO2 et reste 120 ans.

Mais les gaz fluorés, comme le SF6 qui a un pouvoir de réchauffement de 1 300 à 24 000 fois supérieur à celui du CO2 reste 3 200 ans dans l'atmosphère. Enfin les CFC et HFC qui retiennent 20 000 fois plus les IR que le CO2 restent pendant 50 000 ans dans l'atmosphère. Ils représentent un réel danger pour la planète malgré la part modeste qu'ils représentent parmi les GES !

 

haut

 

Conclusions

eco preversationniste (decroissance garde capital naturel en l'etat)/ economique ecologique (preserve stocke capital nat a preserver realiste) /anthropocentre (confiance science efficience economique on continue besoins de nos enfants) agriculture est seule a recuperer le CO2 dans atm bruntland malthus et esther bosoroupt demographie et res nat ooooooooooooooooooooooooooooo

 

haut

 

Michel Partiot Académie du Morvan ‑  janvier 2022

 

Bibliographie

Documentation numérique

 

Sommaire
haut

 

Notes

  1. Albédo : mesure du pouvoir réfléchissant d'une surface. Un mirroir parfait rréfléchit toute la lumière qu'il reçoit donc a un albédo de 100%, une surface parfaitement noire ne réfléchit rien donc son albédo est nul
  2. Forçage radiatif : différence entre puissance recue du soleil et puissance émise sous forme de rayonnement
  3. Inertie climatique : les GES continuent à agir dans l'atmosphère plusieurs dizaine ou milliers d'années après leur émission.
  4. Friedrich August von Hayek : (1899 - 1992) Economiste et philosophe politique - prix Nobel d'économie en 1974- London School of Economics (LSE), U. de Chicago, U.Fribourg-en-Brisgau et U.Salzbourg.
  5. GIEC : (en anglais IPCC) Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) est l’organe international chargé d’analyser scientifiquement les changements climatiques. Il a été établi en 1988 par l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) en vue de fournir aux responsables politiques des évaluations scientifiques périodiques concernant les changements climatiques, leurs incidences et les risques futurs et de leur présenter des stratégies d’adaptation et d’atténuation.
  6. PRG : pouvoir réchauffant global (sur 100 ans : PRG100). C'est un outil permettant de comparer les différents gaz à effet de serre. Le PRG dépend à la fois de leur pouvoir instantanné et de leur durée d'elimination de l'atmosphère
  7. Paramètres de Milankovitch : l'excentricité (l'orbite de la terre décrit une ellipse dont les foyers se rapprochent et s'écartent selon une période de 400 000 ans; selon qu'elle est proche ou éloignée du soleil, l'influence est différente), l'obliquité (inclinaison terrestre, angle entre l'axe de rotation et l'axe perpendiculaire au plan de son orbite - période 41 000 ans; l'hémisphère exposé reçoit plus de rayonnements) et la précession (les attractions de la lune et du soleil ne sont pas uniformes car la terre n'est pas une vraie sphère, son axe géographique décrit un cercle- période : 25760 ans ; cela joue sur la précession des équinoxes c'est à dire sur les changements de saison). Ces paramètres permettent d'expliquer par exemple pourquoi certaines années les étés sont froids et les hivers doux et le contraire
  8. Minimum de Maunder : période (1645-1715) pendant laquelle le nombre de taches solaires et l'activité de surface du soleil était significativement la plus faible.
  9. Activité magnétique solaire : l'activité magnétique varie selon des cycles de 11 ans. A chaque cycle la polarité magnétique s'inverse. entre 1645 et 1715 par exemple l'activité magnétique du soleil cessa et le froid fut intense, les rivières gelaient provoquant des embacles importants, la fonte de la neige et de la glace entraînait des inondations. Ce fut aussi la période des famines les plus meutrières pendant lesquelle 30% de la population française mourut de faim, de froid ou de maladie.

 

Sommaire
haut

 

Contacts

Courriel

 

Adresse
postale

Site montreuillon.eu
Mairie - Le Bourg
58800 Montreuillon
France

 

Téléphone
Télécopie
Informatique

+33 (0)386847241
+33 (0)386847813
Webmaster

 

 

Accueil